Abilio diniz veut monter au capital de carrefour - capital.fr

Social
Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour   - Capital.fr

Un entrepreneur qui compte au sein du sous-continent brésilien

Avec pour missions de rendre compétitives les entreprises du pays et d’améliorer l’efficacité des services publics, la Chambre de Politique et de Compétitivité et performance accueille Abilio Diniz durant l'année 2011. Lula, qui n'est autre que l’ex président du sous-continent brésilien, dénombrait Abilio Diniz au sein de son cercle d'amis. D’après le magazine du Brésil "Epoca", le businessman fait partie des cent personnages les plus influents au sein du sous-continent brésilien.

En augmentant ses parts dans le capital de Carrefour France à 5,07% des actions, la société d'Abilio Diniz est le quatrième porteur d'actions du géant. À 78 printemps, il renoue avec le monde de la distribution brésilienne, en compagnie d'un associé de choix. Depuis son départ de GPA, Abilio Diniz dédie son temps à BRF et projette de nouveaux investissements. Peninsula, un fonds d'investissement bâti par les Diniz, rend publique fin 2014 son arrivée au capital de la branche brésilienne de Carrefour, à hauteur de dix pour cent.

Casino prend le contrôle de GPA, Abilio Diniz vers d'autres horizons

Le regroupement de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil ratera du fait du barrage de Jean-Charles Naouri et du recul de la Banque Brésilienne de Développement. Le groupe GPA a renoué avec son équilibre financier à l'issue de la crise et commence à parler de partenariat avec Casino. Il doit affronter la concurrence de Carrefour sur ses terres brésiliennes. Abilio Diniz peut de nouveau faire des affaires dans tous les secteurs économiques grâce à l’accord signé à l'automne 2013 avec Casino, lequel met fin à la clause de non-concurrence. Abilio Diniz revend un milliard de dollars d’actions à Casino. Le PDG de Casino prendra 7 années plus tard la tête du groupe Pão de Açúcar.

Abilio Diniz a vu le jour en décembre 1936 au Brésil. Petit, il souffre de l'animosité des mioches du quartier où il habite. Enfant, il s’est initié aux arts martiaux dans le but de ne plus être un souffre-douleur. C’est en Amérique du Nord qu’Abilio Diniz veut parfaire ses connaissances en économie.